Levée de Tapisseries des apprenants du Centre de Formation des MSAD

Le mardi 22 août 2017, le directeur général des MSAD, son directeur adjoint, le corps professoral du centre de formation-insertion Papa Ibra Tall, les membres de l’administration, ont procédé à la levée de douze (12) tapisseries sur métiers tissés par les apprenants du centre de formation-insertion des MSAD.

Aujourd’hui les MSAD sont à leur phase de diversification des produits. En octobre 2015, quinze (15) jeunes sénégalais ont été recrutés en partenariat avec la Fondation Sonatel, pour une formation en Batik, en Céramique et en Tapisserie.

Au bout de ces deux (02) ans (2015- 2017), les apprenants ont acquis des techniques qui, renforceront la créativité et l’image de l’entreprise.

Un jury a été mis en place pour le choix des œuvres à tisser dans le cadre des examens de fin de formation. Sur presque une période d’un (1) mois de tissage, allant du 16 juin au 09 août 2017 sur une journée et demi par jour, les apprenants ont tissés 12 tapisseries avec des éditions terminées, que sont, ‘Regard’ de Daouda Diouck, ‘Composition’ de Bakary Diémé, ‘Contrat Familial’ de Amadou Sall, ‘La Foule’ de Mamadou Lamine Thiam, ‘Coin de Mer’ de Mamadou Diop, ‘Les Hommes’ de Meissa Tounkara, ‘Le Récolteur de vin’ d’Ansoumana Diédhiou, ‘Le Couple’ de Diatta Seck, ‘Le Marché’ de Bakary Diémé, ‘Relève de Minuit’ de Théodore Diouf, ‘L’oiseau’ de Mamadou Wade, et ‘Personnages dans la foret’ de Théodore Diouf.

Cette formation, en plus d’être une réponse à la problématique de la relève technique au niveau des Manufactures Sénégalaises des Arts Décoratifs, permettra également de diversifier les produits en matière de tissage, de tapisserie murale, de batik et de céramique.

Selon le directeur général des MSAD, une quinzaine de jeunes dont dix garçons et cinq filles ont bénéficié, au bout de ces deux ans, de ce programme de formation aux métiers des arts, de la céramique, du batik, et de la tapisserie. M.DIOUF a indiqué que ces jeunes ont été recrutés à la suite d’un appel à candidature lancé en septembre 2015 et qui avait mis en compétition 149 candidats. Parmi  eux un étudiant de 1ere année de Marketing et Action commerciale, un élève de terminale au lycée, qui ont été retenus et ont intégré, depuis le mois d’octobre 2015, les ateliers de formation des Manufactures sénégalaises des arts décoratifs avec l’engagement de respecter les termes de clauses du contrat de formation polyvalente.

« Aujourd’hui, ils devraient pouvoir rejoindre les ateliers pour la production de produits manufacturés dans une optique de diversification pouvant permettre l’accès des populations sénégalaises aux produits made in MSAD » a souligné Aloyse DIOUF DG MSAD. Une ambition affichée d’ailleurs par les MSAD qui ont évolué, après 50 ans d’existence, dans une phase de diversification progressive avec l’atelier de haute lice qui produit en ce moment des tapis de sol et de prière.

Ainsi, Mme Aminata Fall SIDIBE administratrice de la Fondation Sonatel a laissé entendre que : « cette remarquable structure qui nous a habitués à des réalisations de haute facture se devait de trouver une solution à une problématique, celle d’assurer la relève d’une partie de son personnel ». Et, pour ce faire, souligne-t-elle, un montant total de près de 29 000 000 FCFA étalé sur deux (02) ans a été dégagé pour cette formation et chaque apprenant bénéficie d’une bourse mensuelle de 35 000 F cfa. Tout comme l’appui intègre aussi la prise en charge d’une partie des salaires des formateurs et l’acquisition de matériel, documentation et autres fournitures ».

SAM_4475 SAM_4478 SAM_4480 SAM_4485 SAM_4491 SAM_4497 SAM_4501 SAM_4507 SAM_4530 SAM_4543