PREMIER FESTIVAL DES CONTINENTS A QUERQUEVILLE

Ce festival de Querqueville a une philosophie et un  concept exceptionnels. Il réunit une vingtaine de pays d’Afrique, en Normandie, pour les faire découvrir aux habitants. Cette manifestation a vu la présence de plusieurs ministres africains et ambassadeurs. Ils ont parcouru le fort avec ses expositions et ses concerts, guidés par le propriétaire des lieux, Monsieur Boubekeur Khelfaoui.

La première édition du festival des continents à Cherbourg en Normandie à Querqueville en France est consacrée cette année au patrimoine culturel immatériel africain, et s’est tenue du 05 au 08 juillet 2018, au Fort de Querqueville, sous le patronage de l’UNESCO. C’est un véritable dialogue entre le patrimoine local normand à commencer par le Fort lui-même et le patrimoine africain dans sa diversité. Le fort de Querqueville est un espace dédié au rayonnement des rencontres interculturelles, a vocation à devenir une agora, un lieu où des personnalités d’horizons divers, de cultures différentes, auront à cœur de se retrouver pour analyser et mieux comprendre leurs enjeux ; enrichir leurs différences et leurs complémentarités.

Cette initiative privée, menée notamment par l’Association du Fort de Querqueville (AFQUER) et le propriétaire Monsieur Boubekeur Khelfaoui, récemment créée, a été appuyée et nourrie par certains Etats africains (le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, l’Algérie …), ainsi que par le groupe africain de l’UNESCO (actuellement sous présidence malienne). Chaque pays africain est invité à choisir lui-même ce qu’il souhaite exposer de son patrimoine culturel et cela sera fait dans les alvéoles du Fort, qui servaient pour l’occasion de stands. Le public, de Normandie et d’ailleurs, ont apprécié l’exposition des tapisseries des Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs par le Directeur Général Monsieur Alyose DIOUF qui faisait partie de la délégation officielle du Ministère de la Culture dirigée par Monsieur Abdou Latif COULIBALY.

«Les cultures n’ont pas de frontières, seulement des rendez-vous ». Pendant quatre jours, l’Afrique s’installera ainsi dans un fort de la Manche, où le local a rencontré l’universel, où la permanence rencontrera la fluidité des cultures. Celles-ci n’ont pas de frontières, seulement des rendez-vous.

 

20180706_184841 20180706_184859 20180706_192245 20180706_201547 20180706_213413 20180706_213419 20180706_213424 20180706_213429 20180706_213434 20180706_213521 20180706_213525 20180707_112039 20180707_114559 20180707_115047 20180707_132535 20180707_133639