VISITE DES ATTACHES PARLEMENTAIRES AUX MANUFACTURES DES ARTS DECORATIFS (MSAD) DE THIES

Immersion de 60 attachés parlementaires, dans l’espace de haute création artistique Sous l’égide de la direction des relations avec les institutions au ministère du travail, 60 attachés parlementaires ont visité hier les manufactures Sénégalaises des arts décoratifs (msad) de thiès. L’objectif est de découvrir l’expertise et le savoir-faire développés au sein des ateliers de production et des ateliers de diversification et de les divulguer. L’occasion pour eux de plaider pour une mise en œuvre de la directive présidentielle qui consiste en «un service, une tapisserie».

Les manufactures des arts décoratifs de Thiès, cet espace de haute création artistique, symbole de la culture sénégalaise, ont reçu hier la visite de 60 attachés parlementaires, qui sont les correspondants des ministères auprès des institutions. Selon Mme Seynabou Mbaye, directrice des relations avec les institutions au ministère du Travail, c’est dans le cadre du programme de renforcement de leurs capacités et de familiarisation avec les services de l’administration». A l’en croire, cette visite leur a permis «de découvrir l’expertise et le savoir-faire développés au sein des ateliers de production et des ateliers de diversification et de les divulguer». Selon elle, l’idée est de permettre aux attachés parlementaires, points focaux des ministères d’apprécier le travail qui se fait aux MSAD, pour mieux porter la directive présidentielle, «un service- une tapisserie» et faire en sorte qu’elle soit une réalité. C’est ainsi qu’elle lancé un cri du cœur pour une meilleure vulgarisation de ce travail manuel avec des tapisseries exclusives et exceptionnelles. Des initiatives sont en cours dans ce sens, mais il s’agit de les renforcer afin que les différentes structures puissent s’engager à venir passer des commandes pour la décoration des bureaux, mais aussi pour les cadeaux offerts aux personnalités étrangères en visite au Sénégal. Selon Aloyse Diouf, directeur général des MSAD, cette directive demande aux services et aux démembrements de l’Etat de commander les produits des manufactures. Depuis que cette initiative a été lancée en 2015, ditil, l’entreprise a mené une campagne de promotion, notamment dans le cadre de la célébration du cinquantenaire des MSAD, avec une exposition itinérante qui a été organisée à Dakar et à Saint-Louis. «Ce fut une opportunité pour la structure de montrer sa présence et des services sont venus commander des œuvres et nous sommes satisfaits de cette directive», soutient-il. Il estime que les produits des manufactures ont beaucoup contribué à assoir l’image du Sénégal à l’étranger, au niveau de grandes institutions internationales où ils trônent à travers le monde. «C’est en fait notre patrimoine national qui est traduit à travers ces tapisseries et quelque part, c’est l’histoire du Sénégal qui est racontée à travers ces œuvres, ce qui permet à notre pays d’avoir une image qui peut impacter sur sa marche».

LeS ŒuvreS deS mSad trÔnent a L ’Onu, L’Unesco, L’union africaine, L’oif… Les Manufactures des Arts Décoratifs (Msad) de Thiès découlent d’une vision prospective de Léopold Sédar Senghor qui a contribué dès l’aube des indépendances à faire rayonner la culture et la diplomatie sénégalaises à travers leurs œuvres. C’est ainsi que des produits sortis des ateliers des Msad trônent dans les Palais des rois et des chefs d’Etat du monde entier, dans les institutions privées, dans les institutions internationales comme l’Unesco, les Nations Unies, l’Union Africaine (Ua), la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire Internationale (Fmi), l’Organisation Internationale de la Francophonie (Oif), l’Aéroport d’Atlanta aux Etats Unis, les représentations diplomatiques du Sénégal à l’étranger, etc. A

l’époque, les manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès étaient le point de passage obligé de tous les hôtes de marque de la République. Elles ont reçu la visite de personnalités comme les Présidents Modibo Kéita du Mali qui était présent à la cérémonie d’inauguration aux côtés de Feu Léopold Sédar Senghor, François Tombalbaye du Tchad, Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire, Omar Bongo du Gabon, Mobutu du Zaïre, etc. Des œuvres réalisées dans les ateliers des MSAD sont également trouvées en Irak, en Jordanie, en Arabie Saoudite, en Chine, en Corée du Sud et du Nord, au Japon, au Brésil, en Suède, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Italie, au Canada, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en France, dans la plupart des pays africains etc. La tapisserie dénommée «Magal de Touba», une œuvre de Pape Ibra Tall, fait partie du décor au siège des Nations Unies à New York depuis de longues années et où elle prend les airs d’ambassadeur du Sénégal. D’ailleurs, cette œuvre, ayant pris de l’âge, a été remplacée ces dernières années sur initiative du gouvernement du Sénégal, qui l’a commandée aux Msad de Thiès par le chef de l’Etat, pour que notre pays ne perde pas cette place au niveau du siège des Nations-Unies. Sur ce même registre, la tapisserie la tapisserie «Souvenir des 20 ans de l’Uemoa», avec sa surface de 12,11 m2, 98 couleurs et 1.176 fils, a été confectionnée dans les métiers des Manufactures des Arts Décoratifs de Thiès (Msad) et trône désormais en permanence au siège de l’union à Ouagadougou. De l’atelier de cartonnage à la salle d’exposition en passant l’atelier de basse lice et celui de production de tapis de sol et de prière faits à la main, etc., les attachés parlementaires ont été séduits par le travail de qualité fait minutieusement à la main.

mbaye SamB

L’AS QUOTIDIEN D’INFORMATIONS GENERALES • VENDREDI 16 MARS 2018 • N° 3728

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC